Les artefacts, archives, documents, pièces

  • Photos des lieux des tombes de Peuchet, Lamothe-Langon, Chaubard, Solari, Loupian, la fille Loupian, le commissaire, le duc de Rovigo, Eugène Loupian, Allut, la femme Allut.
  • Armes du crime.
  • Vêtement d’un prisonnier type de Fénestrelle en 1807.
  • Vêtements de l’Abbé Baldini, de Prosper, de Lucher, de Picaud.
  • Photos des restes de Picaud, de ses affaires, de ses vêtements et généralement, de tout ce qui a pu appartenir à François Picaud, avant, pendant et après incarcération.
  • Photos de la chambre souterraine.
  • Original de l’annexe de cette même lettre donnant les indications permettant de retrouver la chambre souterraine où se trouve les restes de Picaud.
  • Original de la confession de Allut que le prêtre, l’abbé P., fera envoyer à la préfecture de Police de Paris (signée sur toutes les pages par Allut) après son décès. La lettre inclus aussi les adresses des domiciles parisiens de Picaud-Lucher-Prosper.
  • Original de la lettre du prêtre Catholique de Londres confesseur d’Allut, que ce dernier a signé à toutes les pages.
  • Originaux du procès contre Eugène Loupian et des pièces relatives à son incarcération.
  • Originaux des enregistrements des ouvertures des cafés Loupian 1, 2, et 3 en CCI ou chambre des métiers ou autre à Paris.
  • Originaux des actions à l’encontre de Loupian et des preuves de sa faillite et des saisies éventuelles.
  • Originaux des documents relatifs à l’incendie du café Loupian et des plaintes du propriétaire.
  • Original de la lettre mise dans l’assiette de chaque convive lors du repas de noce de la fille Loupian.
  • Originaux des archives du restaurant le Cadran-Bleu.
  • Original de la lettre du faux Marquis s’excusant de son retard au repas de noces avec la fille Loupian.
  • Originaux du certificat de mariage avec le faux Marquis et des bancs.
  • Originaux des mises sous séquestre des couteaux (meurtres numéro 1 et numéro 3).
  • Originaux des coupures de journaux sur l’incendie du café de Loupian.
  • Originaux des coupures de journaux sur les meurtres de Chaubard, Solari et Loupian.
  • Originaux de procès verbaux ou de jugement et acquittement de l’ennemi des Loupian (courrier-suppléant des malle-postes) pour l’empoisonnement du chien des Loupian.
  • Originaux des déclarations d’un «jeune homme» ayant déclaré avoir vu l’ennemi des Loupian nourrir le chien.
  • Originaux des plaintes respectives pour empoisonnement du chien et du perroquet des Loupian.
  • Articles de presse de Emile Bouchery sur l’affaire Picaud ou sur les mémoires des archives de la Police.
  • Correspondance de Emile Bouchery relative à l’affaire Picaud et aux mémoires des archives de la Police.
  • Correspondance de Lamothe-Langon sur l’affaire Picaud et sur les mémoires des archives de la Police.
  • Originaux de la correspondance de Alexandre Dumas et Maquet sur Picaud et l’écriture du Comte de Monte Cristo.
  • Originaux de la correspondance de Auguste Maquet mentionnant l’histoire de Picaud.
  • Original éventuel d’un plan du trésor.
  • Originaux de tous les documents bancaires (3 banques) relatifs aux fonds de Picaud ou de son bienfaiteur milanais.
  • Originaux des lettres permettant à Picaud de récupérer l’argent de son bienfaiteur, des actes notariés, des registres de compte.
  • Original de l’ordre de libération de Picaud-Lucher.
  • Originaux des registres de la prison de Fénestrelle.
  • Originaux des sources de Peuchet nommant : «trente rapports, notes officielles, procès-verbaux, interrogatoires, actes d’accusation, débat des plaidoiries».
  • Originaux des listes de mariages de 1807 à 1815 de l’Église de Saint-Leu et ou de toutes les Églises dont font partie le diocèse de Saint-Leu.
  • Vidéos des bâtiments des archives visités. Vidéos des bâtiments ayant brûlés en 1871.
  • Photos des centre d’archives de l’Eglise Catholique. Paris, Ile de France, autre.
  • Photos du lieu du troisième café Loupian pauvre en 1815 (rue Saint-Antoine).
  • Photos du lieu du second café Loupian plus cossu en 1814.
  • Photos du lieu du premier café Loupian en 1807.
  • Photos et vidéos du Quartier Saint-Opportune.
  • Originaux des bancs du mariage de la fille Loupian et du faux Marquis.
  • Originaux des bancs du mariage de Marguerite et Loupian.
  • Original de demande d’information auprès des services de Police par Marguerite ou un membre de la famille de Picaud.
  • Original de l’ordre de Rovigo d’arrestation et ou d’incarcération.
  • Originaux des coupures de journaux sur la disparition de Picaud.
  • Originaux des lettres d’emprisonnement et s’il y a lieu du jugement (pour Picaud, Allut, le faux Marquis, Eugène Loupian).
  • Originaux des procès verbaux d’interrogatoires.
  • Original du rapport du commissaire qui entend la délation de Loupian.
  • Originaux des Bancs de Mariage de Picaud et Marguerite (il n’y a pas eu mariage mais peut-être reste-t’il des traces autres que des bancs).
  • Original du Certificat de naissance de François Picaud, et des protagonistes de cette histoire.

Comments

comments powered by Disqus